HOMMES SOUS VERRE – Sarah Rose Etter

Une femme qui enferme des hommes dans une cage en verre, des koalas qui s’échouent sur une plage, un époux qui mange jour et nuit, un père qui ne sort plus sans son déguisement de poulet sur la tête, une femme qui se fait picorer le ventre, un homme qui attache sa fille pour la faire flotter derrière son bateau… 

Ouvrir ce recueil de huit nouvelles signées Sarah Rose Etter est faire preuve de courage et de curiosité d’esprit. Écouter la voix de ces femmes raconter les hommes de leur vie, est gage d’embarras, de dégoût.

La nouvelle REMÈDES vous donnera par exemple des conseils en neuf points pour combattre la souffrance. 

«Laisse tomber tout le monde jusqu’à ce qu’il ne reste plus que des choses fiables: coussins usés, couleurs de moquette immuables, côtes du chien visibles après des semaines à ne lui donner que de l’eau.»

Les textes métaphoriques de l’auteure américaine évoquent l’impuissance féminine face à l’emprise, la névrose, le viol, l’éducation. Ces femmes se trouvent sans défense face à leur père, époux, ami, amant. Il est toutefois bien difficile de prétendre à une compréhension universelle de cet ouvrage déstabilisant. 

«C’est à leur silence que va l’essentiel de mon amour. Je n’ai pas à entendre les dents qui grincent, la salive contre les parois des joues, les bruits de déglutition, les clappements, les lapements, les gargouillis de la digestion – ces râles de l’adoration avant le pilonnage des molaires, avant que tout ne tombe en ruine.»

Une lecture des plus troublantes, mais totalement réussie. Âmes sensibles s’abstenir.

Hommes sous verre ne pouvait être recueil plus secouant pour ouvrir le bal de mes lectures du challenge #maiennouvelles proposé par hopsouslacouette et theflyingelectra

Editions do, 2016, 96 pages, titre original «Tongue party», traduit de l’anglais (États-Unis) par Véronique Béghain, illustré par Mr Thornill.

4 Comments

  • Electra

    une autrice expérimentale, c’est tout ce que je savais d’elle ! et apparemment c’est bien troublant ! Je le note
    Merci pour ta participation 🙂
    et j’irai me promener sur ton blog c’est certain !

  • meellaa

    C’est un plaisir, merci ☺️
    Je ne connaissais rien de cette auteure et je dois dire que je n’ai jamais rien lu de tel! Très bref, mais marquant !
    Merci de ta visite ✨

  • Marie-Claude

    Ça me semble très intriguant, ce recueil. Elle est bien Américaine?
    Comme je ne suis pas une âme sensible, ça pourrait le faire!

  • meellaa

    Il est intriguant et d’une certaine façon il le reste après lecture. Je choisis de ne pas trop en dire pour conserver l’effet de surprise.
    L’auteure est Américaine, je crois que c’était son premier recueil (paru en anglais en 2011 déjà).
    Si tu en as l’occasion, n’hésite pas, ce livre est vraiment singulier.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *