• LE VIEUX QUI LISAIT DES ROMANS D’AMOUR – Luis Sepúlveda

    Publiées en 1992, les aventures romanesques d’Antonio José Bolivar Proaño, alias “le vieux qui lisait des romans d’amour” emportent son lecteur dès les premières lignes.  Ce court texte écrit sous la forme d’un conte m’a dépaysée, fait réfléchir, tenue en haleine, instruite, touchée, émue… Habitée par une galerie de personnages…