AMÉRICAINES SOLITUDES – Jean-Luc Bertini

Jean-Luc Bertini parcourt les Etats-Unis durant dix ans et nous offre les photographies de son road-trip. Scènes de vie du quotidien, paysages ruraux ou urbains, motels, diner. Los Angeles, Great Falls, Miami Beach, Great Smoky Moutains, Wyoming…

Il suffit d’ouvrir ce recueil de photographies et de laisser faire son imagination…

 

En introduction, un texte signé de l’écrivain américain Richard Ford suggère quelques pistes d’interprétation de la solitude. Existe-t-il une solitude américaine? La solitude se partage-t-elle?

Le spécialiste de la photographie américaine Gilles Mora complète l’ouvrage par une postface éclairante. 

Evidemment, les photographies de Jean-Luc Bertini méritent sans hésitation une ribambelle de superlatifs, mais lorsqu’il s’agit d’arts visuels, je me sens démunie face au choix des qualificatifs adéquats. Alors, je vous dirais simplement que les photographies de Jean-Luc Bertini m’ont inspirée mélancolie, admiration, dépaysement, banalité et sublimité.

«Cet univers complètement pourri de richesse, de puissance, de sénilité, d’indifférence, de puritanisme, et d’hygiène mentale, de misère et de gaspillage, de vanité technologique et de violence inutile, je ne peux m’empêcher de lui trouver un air de matin du monde. C’est peut-être que le monde entier continue de rêver de lui alors même qu’il le domine et l’exploite.» Jean Baudrillard, Amérique

L’objet livre est magnifique: association des couleurs, typographie, une couverture splendide tout en subtilité.

Et petit plus non négligeable, les textes sont imprimés en français et en anglais.

«Américaines Solitudes» est un immense coup de coeur! 

Editions Actes Sud, octobre 2020, textes traduits par Josée Kamoun et Charles Penwarden, 152 pages

 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.