HABITUDES DE LECTURE

Voici les derniers livres que j’ai lus, aucune déception, les billets suivront bientôt.
 
 
Justement, force est de constater que mes habitudes de lecture ont quelque peu changé ces dernières semaines. Si je lis toujours autant, je peine à trouver la disponibilité d’esprit nécessaire et du temps pour lire au quotidien. Je peux lire un livre entier en un après-midi, puis m’endormir après dix pages le lendemain. Et le surlendemain relire les dix mêmes pages dont il ne me reste aucun souvenir 🥴
 
Quant aux chroniques, elles tardent, car si la lecture me procure un réconfort immédiat, écrire me demande plus d’effort. Entre lire ou écrire, je choisis lire, même si ces deux activités me sont essentielles.
 
Ce constat personnel m’a rendue curieuse. J’aimerais bien en apprendre plus sur vos routines de lecture! Êtes-vous plutôt marathonien.ne, ou tortue? Lisez-vous régulièrement, quotidiennement, toujours au même rythme? Avez-vous des moments réservés à la lecture ou picorez-vous quelques pages par-ci par-là, en mangeant ou en attendant le bus? Plutôt adepte de la lecture au réveil ou au coucher?
 
Dites-moi tout sur vos habitudes de lecture, en laissant un commentaire ici ou sur Instagram, j’ai hâte de lire vos réponses certainement très inspirantes!

4 Comments

  • Marie-Claude Rioux

    Il est rare de trouver un billet de cette nature sur les blogues. Un billet ouvert, curieux. Comme je suis curieuse moi itou, je reviendrai lire les commentaires!

    Hâte de lire tes billets… J’espère que tes mots me donneront envie de reprendre Les occasions manquées, que j’ai mis de côté après une vingtaine de pages…

    Quant à mes habitudes de lecture, je reprends tes mots et les fais miens: «si la lecture me procure un réconfort immédiat, écrire me demande plus d’effort. Entre lire ou écrire, je choisis lire, même si ces deux activités me sont essentielles.»

    Je lis voracement, tous les jours, pas moins d’une heure (souvent plus) avant le dodo. Il n’est pas rare que, lorsque les yeux me tombent, je me lève pour aller me faire un café. Je gagne une demi-heure / une heure de lecture! C’est comme la « récompense » de ma journée. Ambiance cosy, le silence partout, certaine de ne pas être dérangée. Le week-end, je me lâche lousse et grapille quelques heures de lectures ici et là, entre deux corvées! La lecture n’a jamais été pour moi de l’ordre du divertissement, comparativement à la télé ou au cinéma. Aussi, j’en fais une priorité. Mon rythme est invariablement le même; je n’ai jamais de ralentissement. Même si je peux enchaîner plusieurs abandons après un coup de coeur, je persévère jusqu’à trouver le «bon» dans lequel plonger. En vacances ou par mood (comme maintenant), je lis plus. Une pause cigarette entre deux réunions et je lis 5-6 pages. Un bain et je lis 15-20 pages.

    Ce rythme se poursuit depuis plus d’une vingtaine d’années. D’imaginer qu’un jour, l’envie de lire puisse s’amenuiser me fait paniquer. Un peu comme si on me disait qu’à partir de maintenant, je ne mangerai qu’un seul repas par jour, plutôt que trois! Et si, un jour, je n’avais plus envie de lire, il y aurait un gouffre immense dans ma vie. Je ne vois pas ce qui serait assez fort pour le combler. Les livres sont ma « nourriture intellectuelles ». J’en ai besoin au même type que de a vraie bouffe.

    Le blogue occupe aussi une place importante dans ma vie. J’ai eu, à quelques reprises au fil des ans, l’envie d’arrêter. J’ai pris des pauses et un sentiment de vide surgissait vite. Le blogue m’apporte une rigueur, une discipline et, surtout, un endroit où «digérer» mes lectures, plutôt que de n’en garder que quelques souvenirs qui tendront à s’effacer. Les billets restent; je peux y revenir, m’y référer. C’est plus élaboré qu’une note et deux mots sur Goodread. Aussi, sans blogue, j’aurais assurément un bon vieux Word – carnet de lectures! Reste que ce n’est pas toujours une partie de plaisir. C’est très chronophage comme activité et la rédaction est toujours laborieuse. Après, il y a les commentaires, et IG, et tout et tout. Mais ça, c’est une autre histoire!

    Merci pour ce billet ouvert sur les autres. C’est assez rare pour être souligné.

    • meellaa

      Je suis comme toi, j’adore en savoir plus sur les autres. C’est très intéressant. Et il semble que les questions de ce genre suscitent l’intérêt des lecteurs vu les commentaires sous ma publication Instagram.
      Je constate qu’il y autant d’habitudes différentes que de lecteurs. Tout ça pour dire, que j’essayerai de poster plus de publications de ce genre à l’avenir, c’est si inspirant et nous aide à mieux nous connaître entre lecteurs.

      Merci d’avoir pris le temps de répondre à ma question. On se rejoint pour «la nourriture intellectuelle», d’ailleurs il m’est déjà arrivée d’oublier de manger parce que j’étais prise par un bon livre.
      Mais là où tu me dépasses, c’est de te relever pour aller te faire un café le soir afin de gagner une heure de lecture! J’ai ri… ça je n’ai tout de même jamais essayé… j’aurais trop peur de ne plus dormir, mon sommeil est fragile.

      Et il faut vraiment que j’achète un dictionnaire québécois ! (Je me lâche lousse?)

      Merci ☺️

  • Electra

    Je connais des périodes voraces, ainsi le week-end dernier, j’ai lu 3 livres .. et la semaine d’avant, je n’avais pas lu une seule ligne. Je viens de comprendre que je suis plutôt régulière en début d’année (fin d’hiver et printemps) et pendant l’été, je lis beaucoup en vacances (10 livres en deux semaines) mais en fin d’année, avec en plus beaucoup de travail, mon esprit est ailleurs. Résultat j’ai lu 5 livres en novembre, 4 en octobre.. Avant, je stressais beaucoup mais maintenant j’accepte cet état de fait. Là, je suis en train de dévorer un quatrième livre.. évidemment, je préfère être dans cette phase où j’enchaîne les lectures mais je sais que je dois avoir l’esprit « libre » donc pas d’habitude à proprement parler !
    Pour les articles, je les « ponds » assez vite, généralement à la suite, en un après-midi – parfois, je note sur mon iPhone les premières idées pour les reprendre pour le blog
    Lire doit rester un plaisir, le blog aussi !

    • meellaa

      Tes réponses démontrent qu’il existe des lecteurs aussi voraces qu’irréguliers. Je sais que tu as une moyenne impressionnante et pourtant à ce que tu me dis, il peut t’arriver de lire «seulement» quatre livres en un mois.

      Ce n’est pas facile d’avoir l’esprit libre par moment, mais je sais que si les premières pages quotidiennes peuvent demander de l’effort, souvent l’esprit se libère au fil de la lecture. Réussis-tu à lire en cas de tristesse par exemple ? Pour certains, la lecture reste un exutoire lors d’un coup dur et d’autres n’y arrivent pas.
      Pour ma part, je remarque que mon ennemie numéro un c’est la fatigue !

      Merci pour ta réponse 😊

Répondre à Electra Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.