L’UN L’AUTRE – Peter Stamm

Encore un auteur suisse que je découvre. L’histoire m’attirait. Au retour de vacances, un couple prend un verre devant la maison. Réclamée par leurs deux enfants déjà couchés, Astrid, l’épouse, va à l’intérieur. Sans l’avoir prémédité, Thomas, l’époux, quitte leur foyer à pied… et ne revient plus.

Le texte oscille entre le périple de Thomas, errant en Suisse, et l’enquête d’Astrid, désemparée et prête à tout pour retrouver son mari. Les deux personnages reviennent sur leur couple, leur vie de famille. Astrid garde l’intime conviction que Thomas reviendra. 

Ce couple ne présente aucun problème particulier, aucun motif ne semble avoir motivé la fuite de Thomas. 

«Tout ce qu’on fait n’a pas forcément une raison. Ce n’était pas le fait d’une grande décision, mais plutôt le résultat d’une succession de petites décisions, du laisser-faire, se laisser faire.»

La finesse d’écriture de Peter Stamm m’a d’entrée convaincue. L’intrigue se passe en Suisse, l’atmosphère des agglomérations, de la nature alentour et l’esprit des personnages se trouvent par ailleurs très bien rendus. Un rythme à la fois lent par le style mais soutenu par l’envie du lecteur de connaître la suite du récit. 

Est-il permis de quitter son foyer, de disparaître?

L’un l’autre un texte profond, troublant dont l’épilogue en surprendra plus d’un.

Alors que je termine ce billet, je ne résiste pas à l’envie de partager l’incipit du roman dont le contenu m’avait échappé jusqu’ici «Quand nous nous séparons, nous restons l’un à l’autre.» Markus Werner, Zündel s’en va.

Christian Bourgois éditeur, collection Titres (poche), 2020, titre original «Weit über das Land» traduit de l’allemand (Suisse) par Pierre Dehusses, 176 pages

 

4 Comments

Répondre à Marie-Claude Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.